La gestion des déchets chez STAS

Tags:
Planet Recyclage
La gestion des déchets chez STAS

Pour renforcer notre responsabilité envers notre planète, nous avons mis en place de nombreuses initiatives pour réduire l'empreinte écologique de STAS. Dans ce cadre, il était évident pour nous de nous pencher d'abord sur la gestion des déchets pour voir où nous pouvons optimiser et idéalement réduire la quantité de déchets.

Tout d'abord, nous avons fait l'inventaire de tous les flux de déchets possibles dans nos usines de Waregem (Flandre) et de Tournai (Wallonie). Il est important pour nous de considérer cette question d'un point de vue local, car chaque région a sa propre législation sur la façon dont les déchets doivent être séparés et traités. Une fois que tout a été mis au point, nous avons entamé des discussions avec nos partenaires du secteur du traitement des déchets. Comme ils connaissent très bien la législation en vigueur, ils peuvent parfaitement indiquer quelle législation est applicable chez STAS et comment nous pouvons y répondre au mieux.

Tout d'abord, nous avons commencé à travailler sur les flux de déchets actuels. Une fois ceux-ci mis en place, nous nous sommes également attaqués aux nouveaux flux de déchets. Sur cette base, nous avons conclu de nouveaux accords avec les entreprises de traitement des déchets concernant la collecte des déchets.

Quelles optimisations STAS a-t-elle apportées ?

Au départ, nous avons examiné notre système actuel de codes de couleur pour les différents flux de déchets et nous avons rapidement réalisé que nous devions l'étendre. Toutes les poubelles ont reçu une couleur en fonction du type de déchets qui peuvent y être déposés. De cette façon, tous les collègues de STAS savent clairement ce qui doit être déposé à tel endroit. Dans les bureaux, un système plus limité a été développé. Là, seules des poubelles à 3 compartiments pour PMD, papier/carton et déchets résiduels ont été prévues aux endroits stratégiques. Il n'y a plus de poubelles individuelles.

Les flux de déchets pour les piles et les toners ont également été inspectés. Un conteneur était déjà prévu pour les piles vides, et cela a été communiqué en interne une fois de plus. Lorsqu'un toner est presque vide, l'imprimante émet automatiquement un signal. Lorsque le nouveau toner est livré, le chef d'équipe ou le responsable apporte le toner vide au point de collecte et récupère le nouveau toner. Les toners vides sont ramassés à intervalles réguliers par nos entreprises de traitement des déchets afin de les réutiliser autant que possible.

Réduire les déchets

Un objectif secondaire est de réduire la quantité de déchets. Nous avons vu un potentiel dans l'un des flux de déchets où l'huile est nettoyée avec des chiffons ou des granulés d'absorption. Cependant, ces produits ne sont pas autorisés dans les conteneurs de déchets résiduels et constituent un flux de déchets dangereux. En collaboration avec un spécialiste des chiffons de nettoyage, nous avons commencé à chercher des alternatives valables.

  1. Les chiffons de nettoyage

    Les chiffons ont été remplacés par des chiffons lavables. Les chiffons sont nettoyés après usage chez un partenaire spécialisé. Cela permet d'éviter un flux de déchets encore plus dangereux. Autre avantage pour nous : l'alternative s'est avérée légèrement plus rentable, et les tests ont montré que ces chiffons lavables étaient également de meilleure qualité.
     
  2. Les tapis d'absorption

    Alors que nous utilisions auparavant des granulés d'absorption pour nettoyer les petits déversements de liquides, nous optons désormais pour des tapis d'absorption. Les granulés étaient répartis sur le sol, mais lorsque quelqu'un passe, les granulés se répandent rapidement dans toutes les directions et le sol devient encore plus sale. Les tapis d'absorption sont apparus comme une solution plus propre et peuvent être facilement nettoyés et réutilisés.

Standardisation et automatisation

Une fois toutes les optimisations effectuées, nous nous sommes concentrés sur la standardisation et l'automatisation des processus. Il est important pour nous de garder ces processus aussi simples et accessibles que possible. Ainsi, les nouveaux collègues peuvent rapidement se mettre au travail. C'est pourquoi nous avons rédigé des instructions claires et veillé à ce que les bons bacs se trouvent au bon endroit.

Impact

Après tout cela, il était temps de passer à la communication interne. Nous avons mis tout le monde sur la même longueur d'onde en interne et avons pu souligner suffisamment l'importance de ce projet. Les chefs d'équipe ont été impliqués dans le projet et ont ensuite expliqué à leur équipe le fonctionnement des différents flux de déchets. Marcel, ingénieur process de Squadron, a également organisé un Lunch & Learn chez STAS au cours duquel il a expliqué le projet.

Dans ces communications, il était essentiel pour nous de souligner l'impact potentiel que nous pouvons avoir si nous mettions ensemble tout en œuvre. Analyser et optimiser les flux de déchets n'est peut-être pas le sujet le plus sexy, mais notre engagement à réduire l'impact sur notre planète n'a jamais été aussi grand. Nous croyons fermement qu'il faut utiliser les ressources pour trier et traiter correctement les déchets et nous avons travaillé avec différents partenaires pour le faire de la manière la plus rentable possible. Nous espérons que cela incitera d'autres entreprises à faire de même afin qu'ensemble nous puissions mieux recycler et réduire l'impact sur notre planète.

Vous voulez rester informé de nos dernières actualités ?
arrow-left settings